Formation plongée PE60. Cours de plongée sous-marine à Marseille

CnidAnthoHexa-Gerardia savaglia-PlanierTombant-42m-31-07-04- Formation plongée PE60

Formation plongée PE60  – Plongeur encadré 60 mètres :

Formation plongée PE60 : apprenez à plonger à 60 mètres !

Une formation plongeur PE60 indispensable pour plonger profond et accéder à la zone des 60 mètres !

STAGE ET COURS DE FORMATION A L’APTITUDE PE60

Avec cette formation plongée accessible dès le niveau 2 de plongeur ou PE40, vous apprendrez les techniques et comportements nécessaires pour vous permettre d’accéder à l’espace des 60 mètres de profondeur, avec un moniteur de plongée !

Au cours de votre formation plongée PE60 d’un minimum de 3 jours, vos cours de plongée Anmp ou Ffessm vont vous apprendre, en stage de formation continue à Marseille, les compétences indispensables pour plonger encadré dans ces zones extrêmes.

Programme de la formation plongée PE60 :

  • S’approprier et respecter les directives du directeur de plongée (DP),
  • S’intéresser au profil de la palanquée : expérience, équipement et attentes de chaque membre,
  • Planifier son immersion et respecter les consignes du moniteur lors des différentes phases de la plongée (descente, fond, remontée),
  • Connaître l’utilisation de l’équipement de plongée spécifique à cette zone (gilet, outils de décompression,…),
  • Savoir réagir en cas d’imprévu.

Compétence 1 : UTILISER L’EQUIPEMENT DE PLONGEE

Savoirs/Savoir-faire/Savoir être Critères de réalisation Techniques/Commentaires/Limites
S’équiper du matériel individuel. Choisit un équipement adapté aux conditions de plongée et à la nature de la plongée, y compris son lestage. Technique(s) : enfilage/retrait de la combinaison, lestage.
Ensemble d’acquis N2 à perfectionner : automatisation, systématisation des vérifications, absence d’oublis ou d’erreurs d’exécution.
Gréer/dégréer un ensemble bloc – gilet de stabilisation – détendeur. Monte sans erreur le matériel. Effectue les réglages nécessaires.
Tester, vérifier le fonctionnement de l’équipement. Contrôle le bon fonctionnement. Signale au GP ou à un responsable tout dysfonctionnement. Vérifie la quantité d’air disponible. Contrôle et adapte son lestage si besoin. Extension de la gamme d’équipements connus : divers détendeurs et leurs molettes de réglage éventuelles, divers gilets de stabilisation, outils de décompression, etc…
Entretenir le matériel. Rince l’équipement avec les précautions d’usage. Sait décontaminer un détendeur. Range l’équipement dans de bonnes conditions (séchage, pliage, chocs, etc…)
Embarquer sur un navire support de plongée. Porte l’équipement sans risques pour lui-même et son entourage. Range l’équipement aux emplacements prévus ou de façon à ne pas gêner. Technique(s) : capelage/décapelage à sec.

Compétence 2 : EVOLUER EN ENVIRONNEMENT AQUATIQUE ET SUBAQUATIQUE – Formation plongée PE60

Savoirs/Savoir-faire/Savoir être Critères de réalisation Techniques/Commentaires/Limites
Se mettre à l’eau, remonter sur un navire support de plongée. Met en service et vérifie le fonctionnement de son matériel avant mise à l’eau. Utilise une technique adaptée à la configuration du support et aux conditions de plongée. Le cas échéant, met à l’eau l’ensemble bloc/gilet sans risque de perte et s’équipe en surface. Le cas échéant, retire l’ensemble bloc/gilet en surface et le passe au support surface. Prévient les incidents lors de cette phase : tenue de l’équipement, équilibrage des oreilles, gonflage préalable du gilet le cas échant, etc… Technique(s) : saut droit, bascule arrière, descente/remontée d’échelle.
S’immerger. Utilise une technique d’immersion adaptée au contexte (équipement, consigne du GP, conditions de plongée, etc…). Prévient les incidents lors de cette phase : tenue de l’équipement (selon technique), équilibrage des oreilles, etc… Technique(s) : canard, phoque ; Valsalva, BTV.
Se déplacer en surface et en immersion. Utilise une technique de palmage adaptée au contexte (équipement, conditions de plongée ou de surface, etc…). Technique(s) : palmage ventral, dorsal.
Une distance maximale d’environ 50 m doit pouvoir être parcourue.
Se ventiler en surface et en immersion. Utilise un tuba ou un détendeur selon le besoin (phases de la plongée, déplacements en surface et état de la mer). Ne bloque pas l’expiration lors de la remontée. Technique(s) : embout/tuba, vidage du tuba ; lâcher/reprise d’embout ; expiration à la remontée.
L’automatisme d’utilisation du détendeur même en surface plutôt que le tuba lorsque l’état de la mer le nécessite est un point important.
Eliminer l’eau du masque en immersion. Maintient une ventilation normale voies aériennes (nasales) au contact de l’eau (dissociation). Réalise immédiatement une apnée si besoin. Evacue l’eau du masque en y introduisant de l’air par le nez. Technique(s) : dissociation bucco- nasale, vidage de masque.
Ce volet de « l’intégration dans le milieu » apporte confort et sécurité au plongeur. La dissociation de la ventilation et l’élimination de l’eau doivent au final être réalisées spontanément et sans stress.
S’équilibrer en surface et à toute profondeur, en dynamique et en statique. Gonfle ou purge un gilet de stabilisation pour ajuster la flottabilité en tant que de besoin en immersion. Utilise l’influence de la ventilation (poumon-ballast) dans l’ajustement de la flottabilité. Technique(s) : poumon-ballast, palmage de sustentation, équilibrage au gilet.
L’équilibrage doit être soigné, notamment pour éviter tout effort anormal et pour réaliser les paliers éventuels dans de bonnes conditions.
Adapter sa ventilation à la profondeur. Se ventile à un rythme et une amplitude adaptés à la profondeur. Conserve une ventilation normale en toute situation. La maîtrise de la ventilation doit être acquise progressivement.
Maîtriser la vitesse de descente et de remontée. Combine un palmage restant moteur, mais pour un effort minimal, avec un gonflage ou une purge progressive du gilet pour compenser la perte ou l’augmentation de flottabilité. A la descente, arrive au fond pratiquement équilibré. Technique(s) : contrôle du gilet à la descente/à la remontée.
Anticipation de la recherche d’équilibre à la descente et anticipation d’une prise de vitesse excessive à la remontée.

Compétence 3 : EVOLUER EN PALANQUEE GUIDEE

Savoirs/Savoir-faire/Savoir être Critères de réalisation Techniques/Commentaires/Limites
Comprendre et respecter les consignes du GP. Applique sans erreur les conditions d’évolution fixées : mise à l’eau, descente, profondeur d’évolution, consignes de sécurité, gestion de la quantité d’air, etc… Interroge le GP en cas de doute sur la compréhension. Technique(s) : signes de communication.
Sensibilisation du plongeur PE60 sur son comportement responsable au sein de la palanquée.
Surveiller son stock d’air. Suit régulièrement l’évolution de la pression du bloc. Informe le GP lorsque les valeurs définies (mi-pression, x bar, réserve,etc…) sont atteintes. La surveillance du stock d’air est impérative.
Se positionner en fonction des situations et conditions. Applique les consignes d’évolution du GP. Vérifie régulièrement la situation du GP, des équipiers et reste au contact. Se positionne dans le champ de vision du GP si ce dernier intervient pour aider un plongeur. Le respect de la profondeur maximale matérialisée par la position du GP est essentiel. Le comportement en situation « d’observateur » doit être perfectionné.

Compétence 6 : PARTICIPER A LA SECURITE EN PLONGEE

Savoirs/Savoir-faire/Savoir être Critères de réalisation Techniques/Commentaires/Limites
Connaître les risques de l’activité et leur prévention. Cite pour lui les mesures de prévention des incidents courants ainsi que les principales procédures de sécurité à appliquer (prévention des principaux incidents, règles d’évolution, règle en cas de perte de la palanquée, etc…). Acquis N2 à perfectionner, notamment par rapport au risque de narcose.
Demander et recevoir l’aide du GP et à défaut, celle d’un équipier. Demande une aide au GP ou à défaut (GP éloigné) à l’équipier le plus proche dès que nécessaire. Assure sa flottabilité si cela est possible. Applique les actions à réaliser (selon l’incident) qui relèvent de lui seul. Adopte un comportement conforme à l’intervention réalisée par le GP. Gère son gilet de stabilisation (flottabilité) lors de la remontée si cela est possible. Technique(s) : signes de communication ; respiration sur détendeur de secours, respiration à deux sur un embout (simulation).
Comportements acquis au N2 à transférer à la nouvelle profondeur d’évolution.
Appliquer les procédures de sécurité. Respecte les consignes du GP (profondeur, distance et position, etc…). Remonte à vitesse normale vers la surface en cas de perte de la palanquée, effectue les paliers éventuels en se signalant (parachute) et effectue un tour d’horizon dans la zone des 3 m. Assure sa flottabilité en surface, se signale au support surface et attend une prise en charge du GP ou du support surface. Technique(s) : contrôle du gilet à la remontée ; tour d’horizon ; équilibrage au gilet en surface.
Le respect des règles est indispensable à la sécurité de la plongée.
Identifier et prendre en charge un équipier en difficulté en attendant l’intervention du GP. Interprète sans ambiguïté le signe conventionnel d’un équipier indiquant une difficulté (panne d’air, essoufflement, froid, fatigue…). Agit dès l’observation d’un signe ou d’un comportement nécessitant une intervention. Pour toute intervention, évite autant que possible (pleine eau, plongeur non équilibré, etc…) l’augmentation de la profondeur. Effectue les actions adaptées à la situation en attendant le GP :
– Fournit une source d’air en cas de panne d’air (tous les échanges se font en simulation).
– Fait cesser tout effort en cas d’essoufflement.
– Apporte une aide adaptée dans les autres cas (crampe, malaise, douleurs, inconscience, narcose, etc…).
Technique(s) : signes de communication ; respiration sur détendeur de secours, respiration à deux sur un embout (simulation). Panne d’air, essoufflement, froid, crampe, fatigue, etc… Le comportement à adopter lorsqu’un plongeur est observateur du GP ou d’un équipier en prenant en charge un autre doit être perfectionné : être prêt à apporter une aide sans gêner, suivre la palanquée dans sa remontée et se mettre dans le champ de vision du GP ou du plongeur apportant une assistance, etc…

Compétence 7 : CONNAITRE ET RESPECTER L’ENVIRONNEMENT MARIN

Savoirs/Savoir-faire/Savoir être Critères de réalisation Techniques/Commentaires/Limites
Evoluer en limitant son impact sur le milieu. Evite tout contact avec la faune et la flore : maîtrise sa flottabilité et son palmage, veille à bien fixer les flexibles et accessoires. Evite d’expirer sous les surplombs. Limite l’usage des éclairages artificiels. Evite les nuisances sonores. Ne pratique pas le nourrissage. Ne harcèle pas les animaux. Il s’agit de ne pas endommager le milieu vivant par contact direct ou indirect (bulles) et de ne pas déranger la faune.
Développer sa capacité d’observation. Evite les gestes brusques. Evite de remuer le fond. Approche discrètement la faune. Après la plongée, recueille auprès du GP les informations relatives à ses observations. Il s’agit de développer un comportement propice à l’observation des animaux.
Connaître la charte internationale du plongeur responsable. Applique les gestes et attitudes décrits dans la charte. Il s’agit de sensibiliser le plongeur aux conséquences environnementales de la production de déchets, de la consommation des ressources naturelles, comme les espèces en danger ou l’eau douce.et développer chez lui un comportement responsable.
Découvrir et apprendre à reconnaître les principales espèces rencontrées. Décrit et nomme les animaux les plus couramment rencontrés (lors de la formation). Il s’agit avant tout d’une information que délivre le GP à l’issue de la plongée, à l’aide de plaquettes immergeables par exemple.
L’objectif est de :
– Faire prendre conscience de la diversité du monde vivant subaquatique et des différents milieux (notion de biodiversité).
– Savoir que les substrats supportent des êtres vivants et ce que cela implique en termes de fragilité et de dangers.

Compétence 8 : CONNAISSANCES EN APPUI DES COMPETENCES

Savoirs/Savoir-faire/Savoir être Critères de réalisation Techniques/Commentaires/Limites
Rôles, montage, vérifications, entretien courant, règles d’hygiène et réglementation éventuelle de l’équipement individuel du plongeur. S’équipe et monte son matériel sans erreur. Règle correctement le matériel, teste son fonctionnement (détendeurs, gilet). Identifie les dysfonctionnements et le matériel hors d’état et le signale. L’approche doit rester pragmatique et orientée « utilisateur ».
Réglementation relative à l’activité. Cite les différents éléments mentionnés dans la colonne suivante sans erreur et de manière exhaustive Prérogatives liées à la certification PE60. Documents nécessaires à la pratique de la plongée. Rôle et intérêt du carnet et passeport de plongée. Le cadre fédéral.
Procédures de décompression. Connaît et applique les procédures de décompression (ordinateur – tables) normales et lors de remontées anormales. Sait paramétrer son ordinateur. L’approche doit rester pragmatique, orientée « utilisateur » et limitée aux plongées réalisables dans le cadre de ses prérogatives. Mode planification et conservatisme.
Risques de l’activité, mesures de prévention et bonnes pratiques. Possède des notions de physique simples. Sait calculer une quantité d’air disponible et déterminer les paramètres d’une plongée. Cite les principaux risques et sait expliciter les mesures de prévention à mettre en œuvre par lui-même. Rester à des notions de physique correspondant à une pratique de PE60.
 Jusqu’où irez-vous ?