Sélectionner une page

Les vers en plongée à Marseille Parc National des calanques

Les vers

VerPlat-Prostheceraeus vittatus-PlanaireBlanche-PierreCo (2) VerPlat-Pseudoceros-PlanaireOrange-Caveau-20m-27-07-04-vmSg6 VerPlat-Prostheceraeus giesbrechtii-PlanaireRose-MoyadeMer-1 VerEchiurien-Bonellia viridis-Caveau-25m-08-07-04-vmsg VerAnnélid-Serpula vermicularis-Serpule-Pharillons-10m-2 (1) VerAnnélid-Sabella (ex Spirographis) spallanzanii-Spiro (10) VerAnnélid-Filograna-Salmacine-Planier-20m-05-07-04-vmsg VerAnnélid-Filograna-Salmacine-Pharillons-20m-21-03-04-vmsg VerAnnélid-Sabella penicillus (pavonina)-Sabelle-TiboulenFri

Les Annélides, en particulier les Polychètes (de nombreux poils) avec Spirographus_spallanzani (notre spectaculaire Spirographe) représentent l’Embranchement-phare de ces Espèces vermiformes pour le plongeur observateur de la faune et de la flore.

nombre :

14360 (les Polychètes : 10000 espèces, 47 Familles, 17 Ordres).

description :

corps souple et contractile, segmenté (anneaux identiques, les métamères), pouvant être très allongé (max 20 à 30 mètres : Lineus_longissimus), cylindrique, à symétrie bilatérale, composé de trois parties : tête ou prostonium non segmentée (palpes, yeux avec cristallin et rétine, mâchoire), tronc (très segmenté) et telson avec cirres (pygidium). Seul Protostomien ayant un système circulatoire clos. Respiration (chez les Polychètes) à travers des palettes latérales (capillaires) portant des soies dures (ver de feu : danger !) sur chaque segment (les parapodes), branchies latérales chez les autres. Paire de ganglions nerveux cérébroïdes suivie de ganglions dans chaque segment (chaîne nerveuse ventrale de type hyponeurien). Soies chitineuses rigides. Néphridies dans chaque segment.

écologie :

formes marines, terrestres et d’eau douce. Nageurs, tubicoles ou benthiques fouisseurs. Certaines Espèces se déplacent avec leurs parapodes (Polychètes Errantes) et d’autres vivent dans des tubes qu’elles ont sécrétés (les Sédentaires).

critères de reconnaissance:

forme allongée, anneaux. Tubes calcaires (Serpules) avec ou sans opercule ou grains de sable fin (Sabella_alveolata – Hermelle) ou muqueux (Spirorbe).

Parfois constitués de grains de sable grossiers agglutinés (Lanice, ‘petit palmier‘, plages).

remarques :

la Bonellie (groupe des Echiuriens) est rapprochée des Annélides par les biologistes. Métamérisation pas évidente au stade adulte mais sa larve trochophore est typique des Annélides, segmentation de type spirale avec soies chitineuses.

Les Oligocètes (‘peu de poils’, Lombric ou ver de terre) et les Achètes (‘pas de poil’, Sangsues, eau douce ou terrestres) ne concernent pas vraiment les plongeurs.

relations trophiques : nbrx prédateurs, mangent de petits animaux ou microphages filtreurs.

reproduction:

externe sexuée gonochorique chez les Polychètes, hermaphrodite chez les Oligochètes et les Achètes.

Forme épitoque : chez certaines espèces et en fonction du sexe, profondes transformations somatiques de la moitié inférieure du corps à maturité sexuelle. Nereis_diversicolor, Eunice_veridis ou Palolo, consommé par les indigènes du Pacifique. Les œufs sont généralement pondus dans l’eau. Division spirale caractéristique. Gastrula qui se transforme en larve trochophore non segmentée (en forme de toupie avec plumet). Une métamorphose suit la vie larvaire avec apparition des nombreux métamères.

Reproduction asexuée par scissiparité très importante chez certaines espèces.

Régénération parfois surprenante suivant la position de la section : possibilité de régénérer une tête à la place de la queue !

évolution :

Innovations importantes : la segmentation du corps, un système circulatoire sans véritable cœur et une meilleure différentiation fonctionnelle des organes permettent de donner aux Annélides une place à mi-hauteur dans l’Arbre-Sympa.