FORMATION PLONGEE 5*

Jusqu'où irez-vous ?

École 5* plongée Marseille
Du débutant au moniteur TEK
Cours privés éco-responsables

 



Menu 

Les cnidaires en plongée à Marseille Parc National des calanques

Les cnidaires

CnidAnthoOcto-Paramuricea clavata ex Gorgona zola-Gorgon (5) CnidAnthoOcto-Eunicella verrucosa-GorgoneVerruqueuse-Pha (4) CnidAnthoOcto-Corallium rubrum-CorailRouge-MoyadeTerre-2 (3) CnidAnthoOcto-Alcyonum acaule-AlcyonDigité-Tiboulen-30m-01-0 CnidAnthoHexa-Polycyathus muellerae-MadréporeColonial-Pi (2) CnidAnthoHexa-Polycyathus muellerae-MadréporeColonial-Carapè CnidAnthoHexa-Madracis pharensis-MadréporeMadracis-Plani (9) CnidAnthoHexa-Leptosammia pruvoti-MadréporeJaune-PierreCorb- CnidAnthoHexa-Gerardia savaglia-PlanierTombant-42m-31-07 (4) CnidAnthoHexa-Cribrinopsis crassa-AnémoneCharnue-PierreCorb- CnidAnthoHexa-Cribrinopsis crassa-AnémoneCharnue-GiensMédes- CnidAnthoHexa-Cerianthus membranaceus-Tiboulen-20m-17-04-04v CnidAnthoHexa-Cerianthus membranaceus-NiolonErevineTombW-10m CnidAnthoHexa-Anemonia viridis (sulcata)-AnémoneVerte-Pt (3) CnidAnthoHexa-Alicia mirabilis-Caveau-30m-03-07-04-vmsg3

nombre : 9 000 Espèces décrites dont environ 500 en Méditerranée

et 20 Espèces en eau douce.

description:

les « animaux-fleurs » de la mer jusqu’en 1841 : la plus grande diversité est observée dans les récifs coralliens. Solitaires (Anémones) ou en colonies (Madréporaires), libres (Siphonophores) ou fixés (Gorgones), mous (Méduses) ou avec squelette externe de nature variée, parfois très dure (les Coraux constructeurs de récifs), mais toujours avec une symétrie radiaire paire, les plus grands individus (2 mètres) sont très petits comparés à la dimension de la Grande Barrière de Corail le long des côtes est de l’Australie (2 000 kms) !

Un Cnidaire est un sac ouvert par une bouche qui lui sert aussi d’anus, elle est entourée de tentacules mobiles parfois très nombreux mais toujours urticants. Aristote : cnide = qui pique ! C’est la caractéristique du groupe.

En coupe, l’enveloppe du Cnidaire se compose de trois couches, deux tissus ayant des cellules différenciées dont les cnidocystes : cellules urticantes et une couche intermédiaire, la mésoglée qui contient d’autres cellules, mobiles (reproduction).

Pas d’appareil circulatoire, respiratoire ou excréteur. Système nerveux rudimentaire.

écologie :

C’est un des groupes dominants des fonds rocheux avec les Ascidies, les Eponges et les Bryozoaires. Les Cnidaires peuvent être dangereux pour le plongeur, en particulier certaines méduses réputées mortelles (cubo-méduses dans l’est asiatique).

Les Madréporaires fossiles sont à l’origine de la concentration

en grande   quantité d’hydrocarbures

(grand intérêt pour la prospection pétrolière).

critères de reconnaissance :

les Cnidaires sont urticants ! (leur contact est plus ou moins désagréable suivant l’Espèce et l’endroit du corps du plongeur touché : la paume de sa main est peu sensible car la peau est très épaisse, par contre, ses lèvres ont une peau fine et sont très sensibles au contact involontaire avec des fragments de tentacules à la dérive).

relations trophiques :

Le Cnidaire utilise ses nombreux tentacules urticants pour immobiliser ses proies vivantes : micro-organismes planctoniques, copépodes, petits poissons, crevettes, vers, ophiures, etc.

Il faut noter la symbiose exceptionnelle des coraux et des zooxanthelles, des micro algues.

Les Cnidaires sont mangés par des Limaces, Poissons, Tortues, etc.

reproduction :

sexuée, formation d’une larve ciliée nageuse qui se fixe rapidement, donne un polype qui peut aboutir à une méduse.

Exemple pédagogique de l’Aurélie (Scyphistome fixe puis Ephyrule libre).

La reproduction par bourgeonnement est à l’origine des grands massifs coralliens dans les zones favorables de la ceinture inter tropicale.

évolution :

les Innovations intéressantes apportées par les Cnidaires :

-la différenciation des cellules vers des tissus fonctionnels (cnidocystes, muscles).

– la digestion.

– la locomotion chez les Méduses.

Ces étapes importantes justifient de placer les Cnidaires

dans l’Arbre entre les Porifères (éponges)

et les Bryozoaires (roses de mer).

 


Formation plongée Marseille