FORMATION PLONGEE 5*

Jusqu'où irez-vous ?

École 5* plongée Marseille
Du débutant au moniteur TEK
Cours privés éco-responsables

 



Menu 

Les arthropodes en plongée à Marseille Parc National des calanques

Les arthropodes

ArthroCrust-Scyllarus arctus-PetiteCigale-PlanierTombant-3m- ArthroCrust-Scyllarus arctus-PetiteCigale-NiolonQuai-5m- (1) ArthroCrust-Scyllarus arctus-PetiteCigale-Caveau-10m-27- (2) ArthroCrust-Palinurus elephas-Langouste-NiolonMoulonArch (1) ArthroCrust-Lysmata seticaudata-CrevetteRougeCavernicole-Gie ArthroCrust-Lysmata seticaudata-CrevetteRougeCavernicole-Car ArthroCrust-Leptomysis-CrevettePélagiqueEssaim-Planier-5 (1) ArthroCrust-Leptomysis-CrevettePélagiqueEssaim-Caveau-10m-29 ArthroCrust-Inachus-CrabeAnémone-PierreCorb-10m-23-06-04-vms ArthroCrust-Dardanus arrosor-BernardErmite+CnidAnthoHexa (3) ArthroCrust-crabe-GiensGabinière1-5m-19-06-04-vmsg ArthroCrust-Clibanarius erythropus-BernardErmiteDeRoche-Impé ArthroCrust-Anilocra physodes-Tiboulen-25m-01-05-04-vmsg ArthroCrust-Galathea strigosa-GalathéeRouge-NiolonErevineEst ArthroCrust-Galathea strigosa-GalathéeRouge-TiboulenFrioul-3 ArthroCrust-Galathea-Galathée-PteLuque-20m-02-05-04-vmsg

 

nombre :

1,000,000, c’est le plus grand groupe, et de loin !

caractéristiques:

pattes articulées, carapace, mues.

description:

corps segmenté à symétrie bilatérale.

Chaque segment (métamère) comporte une paire d’appendices également segmentés, plus ou moins transformés suivant le groupe (pattes également articulées avec ou sans pinces terminales, antennes, mandibules, chélicères, etc.).

Corps en plusieurs parties : tête libre ou liée au thorax, abdomen, telson.

Exosquelette : tout l’épiderme est recouvert de plaques de cuticule plus ou moins épaisses. Rôle de soutien du corps et, souvent, protection contre d’éventuels prédateurs.

Branchies attachées à la base des appendices.

Tailles variables, jusqu’à plus de 1 mètres (araignée du Japon). Couleurs très variables (chromatophores), parfois absentes (certaines crevettes transparentes).

Système vasculaire non clos, tube digestif, système nerveux   ventral et néphridies dans chaque segment.

Yeux composés (ommatidies).

Parfois des poils (dromie).

écologie:

toutes mers, tous biotopes et toutes profondeurs, préfèrent

sortir la nuit.

remarques :

La mue peut durer plusieurs dizaines de minutes (langouste) ou une fraction de seconde (moustique). Parfois elle se termine mal : l’animal est exposé aux prédateurs : il ne peut pas se défendre.

danger:

tourteaux et homards peuvent aisément sectionner ou écraser un doigt de plongeur avec leurs pinces.

relations trophiques :

nombreuses formes parasites mais également des filtreurs (balanes), et des charognards au goût très recherché : langoustes, crabes, homards ! Aspect commercial non négligeable.

reproduction:

sexuée, gonochorique. Pas de reproduction asexuée.

évolution : premières formes aquatiques apparues au Cambrien, les trilobites.

Les arthropodes terrestres sont plus tardifs (insectes : Dévonien).

Parenté phylogénétique des arthropodes avec les annélides

L’abdomen replié des crabes est une forme évoluée récente.


Formation plongée Marseille